Actualités JRS WELCOME Saint Etienne: Acceuillir un demandeur d’asile

VIVRE L’HOSPITALITE :  PROJET WELCOME  à SAINT ETIENNE

«  Accompagner, servir, défendre « : c’est le projet de JRS WELCOME  France (service jésuite des réfugiés) que Mgr Sylvain Bataille et la Délégation aux questions sociales et à la solidarité ont souhaité mettre en place sur le diocèse pour accompagner, accueillir et favoriser l’intégration de personnes migrantes dans de bonnes conditions.

Il s’agit de trouver une solution d’hébergement temporaire et gratuit pour des demandeurs d’asile majeur, sans enfant et en situation régulière. C’est un dispositif  régi par une charte très précise  qui permet de lever les peurs et les réticences bien légitimes.

Le demandeur d’asile est accueilli pendant 6 mois avec un changement de lieu d’accueil tous les mois, ce qui suppose d’avoir 6 accueillants successifs.

L’accueillant peut être une famille, une colocation, une personne seule ou une communauté religieuse qui offrira  une chambre pour passer la nuit, le petit déjeuner et un repas au moins une fois par semaine. Durant la journée l’accueilli ne reste pas dans le lieu d’accueil mais s’emploie à continuer ses démarches d’intégration et de régularisation.

Les conditions d’accueil sont écrites et signées par l’accueilli et l’accueillant dans un document élaboré selon un schéma proposé par JRS/Welcome/France et adapté localement.

L’objectif de JRS Welcome  est la possibilité de vivre une expérience d’hospitalité et de rencontre, bien cadrée et accompagnée par l’équipe Welcome St Etienne.

A ce jour il y a une vingtaine de familles qui acceptent d’accueillir sachant que pour un hébergé il nous faut au moins 5 familles.

Nous lançons  donc un appel pour trouver d’autres familles intéressées pour vivre cette expérience et d’autres accompagnateurs pour suivre le demandeur d’asile  dans ce parcours qui le mène de famille en famille. Merci.

Pour tous renseignements vous pouvez contacter Liliane COULON au 06 84 10 54 80 ou Bernadette Cygan au 06 03 83 46 39.

 

 

Publié dans JRS.