Retour sur la semaine de prière accompagnée en Haute-Loire

Christine Olivès (CVX Haute-Loire) revient pour nous sur la semaine de prière accompagnée qui s’est vécue au Puy en Velay pendant la première semaine de l’Avent. Suivent aussi quelques témoignages de retraitants et d’accompagnateurs.

Oser chez soi une semaine à l’écoute de la Parole de Dieu (du 27 novembre au 3 décembre 2016)

arton1563-7fc7dOui, il fallait oser ! Tout à la fois pour les retraitants et pour les accompagnateurs : chaque jour prendre une demi-heure de prière chez soi, plus une demi-heure de rencontre, à deux, pour en parler….

22 personnes ont relevé le défi et sont rentrées dans l’Avent par cette “ Retraite dans la vie ”, c’est à dire en restant chez soi, sans quitter son cadre de vie, mais en mettant du temps à part pour Dieu, en se disposant intérieurement à une rencontre. Cette semaine a également permis à 17 accompagnateurs d’être témoins de la parole agissante de Dieu.

L’initiative de cette semaine a été prise par la Communauté de Vie Chrétienne (CVX), et celle-ci a été largement épaulée par des membres de la Communion du Chemin Neuf. En effet, il fallait suffisamment de personnes formées pour accompagner les retraitants. Deux religieuses et un prêtre se sont également joints à cette mission, et ce fut une magnifique occasion de servir ensemble : se reconnaissant tous dans la spiritualité ignatienne, ce fut un beau service d’Église rendu ensemble. De plus, il a pu se conclure par la fête de Saint François Xavier qui réunit tous les 3 décembre les membres de la famille ignatienne pour une messe et un repas partagé.

A quoi sert un accompagnateur ? C’est une personne qui a déjà expérimenté la prière et des retraites selon la pédagogie de Saint Ignace de Loyola. L’accompagnateur aide à poser le cadre de la prière, il écoute le retraitant sur ce qui s’est passé pendant son temps de prière, il donne des éléments pour aider à traverser une question ou une difficulté, il donne chaque jour le texte d’Évangile qui servira à la prière du lendemain. “Je rends grâce pour la personne qui m’a été confiée, elle était habitée par le Seigneur ”, confie un accompagnateur. “Je ne suis qu’un témoin ”, dit un autre. Tous ont apprécié la simplicité des rencontres, la communion qui se dégageait de ce service rendu à plusieurs, la mise à disposition de lieux chaleureux dans les paroisses, dont nous voulons remercier ici les prêtres accueillants.

prierLa semaine a commencé par une soirée de lancement qui a réuni tous les participants, ainsi qu’une soirée de clôture. Voici quelques phrases qui ont été notées en guise de relecture de la semaine : “ La prière avec lecture d’un passage de la Bible est un moment de répit et de questionnement sur ma vie ”. “ Il peut surgir des choses très personnelles quand on prie le texte, des souvenirs, des émotions, des prières ”. “ Seigneur, apprends-moi à ne plus faire, mais à me laisser faire. Apprends-moi l’abandon, la simplicité et à grandir dans la confiance. Apprends-moi à me détacher de ce qui n’est pas important dans le monde, et à m’attacher à Toi ”.

Cette semaine ouvre des possibles ! Les accompagnateurs vont en faire une relecture et un bilan, et se rendront attentifs aux appels qui surgiront de cette expérience, et surtout à l’Esprit Saint qui leur soufflera certainement la suite à donner !

Christine Olivès

Cette semaine nous a redit l’importance de rendre accessible pour chacun la Parole de Dieu . Par le biais d’une frère ou d’une sœur cette Parole, ainsi incarnée dans la rencontre, s’est diffusée dans les cœurs , dans l’intelligence, dans la vie , dans les maisons, dans les familles, dans les communautés, apportant avec elle les fruits de l’Esprit Saint. La forme de prière donnée par Ignace de Loyola reste un outil précieux et toujours adapté à notre monde pour vivre personnellement et ensemble de cette Parole.

Marie-Pierre

Cette semaine au service de l’accompagnement m’a fait prendre conscience de la parole habitée que je pouvais donner: le Seigneur parle à travers nous, cette parole vient vraiment du cœur pour permettre à l’autre de se sentir pleinement aimé, tel qu’il est. Une parole pour faire grandir dans la foi le participant et l’accompagnateur!

Isabelle

Pendant l’entretien, on n’est pas deux, mais trois : Dieu est bien présent.

Denise

 

 

Publié dans Chemins Ignatiens, CVX.